El bonne distince é d’Schopenhauer en chti





El bonne distince é d’Schopenhauer en chti

petite histoire en patois du nord

Chti Accueil  logo du site chti Canchons   logo du site chti Cafougnettes  logo du site chti Contact  logo du site chti Forum 
El bonne distince é d’Schopenhauer

Comme pas un bilouche ichi n’a fraternisé aveuc Schopenhauer, Arthur Schopenhauer... Oh ché pas in r’proche, personne ichi né responsape, vu q’ Schopenhauer i nous o quitté in dix-hui chin xoixante y’avo ka atteinte si i voulo nous causer
Bon, et comme personne ichi n’a lu ch’te Schopenhauer ... enfin si kékin i lo lu, i peut aller dins chez VC chinques minutes, y’a l’permission.
Donc, pou cheux qui sont restés, y’a Ternoise, Stéphane Ternoise, qui nous za résumé et eine et tsé pinsées à ch’l’Arthur scho Schopenhauer. Sc’tin philosophe, allemand, pas Ternoise mais l’aute, Schopen et ché extrait é « maximes et pinsées » qui m’demante é d’préciser, pas Schope qui m’demante, j’ous o dit qui yest kapout é d’pis dix-huit chin é des poussières.
é ché eine histoire é d’porcs-épics.
Ouais, in ch’tin-lo, y’avo des philosophes qui siaitent dertes aussi kéques conneries mais o moins i z’observétent aulleurs qu’le télé avant d’causer. Bon ché pt’ête qu’yavo pas d’télé, là ché mi qui fait eine observation.
Juste pour dire qu’nos philosofeufeu et philosoneuneu i f’r’raient mieux din faire é d’même, d’observer avin d’sauser, et mets des noms d’philosofeuneuneu, yo BHL... BHL... oh connaissez N... toute manière i met sin nom in long intre parinthèze... koike y’écrit mal é ch’ternoise, BHL... Bazar Henri Le... vrette...
Mais ar’vénons à nous épique histoire é d’porcs-épics. O z’allez vir é qu’si o voulez l’raconter a vo tour, o pourrez fair emoins exotique et zé rimplacher par é zérichons.
Donc chéto in hivern é comme al savez, l’hiver é frisquet in Germanie, é chés porcs-épics, pou s’récoffer, é sérotent é zin contes é zotes...
Mais cha marcho pas, vu qui s’picotent à causse é d’leux épines. Alors i séparotent.
Mais quand i séparotent, i zavotent tro froué, alors i continuèrent le manéche des heures et d’zeures. I saproch’tent i s’piqu’tent i séloignetent. Un peu comme eine danse à l’Yannick Noah.
I firent cha jusqu’à tin qui trouveurtent el bonne distince intre eux. Assez près pou ayoir kio mais pas trop pou éviter de s’piquer.

Chéto eine imache, eine parabole. Eine parabole, pas comme al télé mais comme din s’écriture, din l’bible. Chéto eine imache é tché gins, qui s’rapproch’tent à causse dé ch’froué à l’intérieur d’leu tête, del solitude qui supportent pas. Mais qui s’éloigntent à causse é d’ché zinmmerdes qui no avec é zautes.
Trouver l’bonne distince. Ché cha l’pu compliqué, chelle où l’vie aveux é zautes alle d’vint possipe. El bonne distince pour ché z’humain, pour Schope, Schopenhauer, ché l’politesse et l’courtoisie.